Le site isolé

Un refuge de montagne est souvent loin de tout. Sa gestion n'est pas ordinaire. C'est bien différent qu'à la maison.


La vie en refuge

La vie du gardien est rythmée par celle du refuge et de ces usagers.

En pleine saison, il ne redescend pas chez lui après son travail comme un hôtelier ou restaurateur, mais reste au refuge. C’est aussi pourquoi il ne fait pas les courses tous les jours, ni même toutes les semaines. Autrefois à dos de mules, aujourd’hui les gardiens se font apporter les produits pour cuisiner et tout le reste par un ou deux aller-retours d’hélicoptère. Entre deux, des connaissances, des bénévoles, emportent dans leur sac à dos pain frais, œufs, légumes frais. Anticiper et préparer les repas est donc toute une organisation bien en amont de la saison.


La tenue du refuge (les repas, le ménage, les petits opérations de maintenance, l’accueil des randonneurs, les conseils sur des activités, la veille météo, etc) revient au gardien, et à sa petite équipe quand c’est possible. C’est pourquoi les horaires des repas sont définies à l’avance par le gardien. Le petit-déjeuner est pris de manière autonome sur une plage horaire fixe, et le dîner se prend collectivement (l’heure varie selon les saisons et refuges), généralement en un seul service. Le coucher se fait vers 21h00/22h00 pour être en forme le lendemain ! Entre les couche-tôt et les
couche-tard, il faut respecter chacun en veillant à ne pas faire de bruit.


En cas d’allergies strictes, il faut en informer le gardien le plus tôt possible (si possible avant votre arrivée).

Le site isolé

Un refuge de montagne est souvent loin de tout. Sa gestion n'est pas ordinaire. C'est bien différent qu'à la maison.

© Refuges en famille. Tous droits réservés.